Tous les événements

Joséphine et Napoléon L’Hôtel de la rue de la Victoire

Joséphine et Napoléon L’Hôtel de la rue de la Victoire

Joséphine et Napoléon L’Hôtel de la rue de la Victoire

Affiche Hôtel de la rue de la Victoire
Du 16 octobre 2013 au 6 janvier 2014
Musée national du château de Malmaison
Avenue du château de Malmaison
92500 Rueil-Malmaison
direction : Amaury Lefébure, conservateur général du patrimoine, directeur
commissariat : Élisabeth Caude, conservateur en chef, Christophe Pincemaille, chargé d'études documentaires
Tout public
Exposition consacrée à l’hôtel particulier parisien du couple Bonaparte

C'est l'histoire d'une « petite maison », construite au cœur du nouveau quartier de la Chaussée d'Antin à la fin du XVIIIe siècle, nichée au milieu d'un charmant jardin. Elle abrite les amours de la danseuse de l'Opéra, Julie Careau et du tragédien Talma, puis celles de Napoléon et de Joséphine qui y vivent, au cours des quatre premières années de leur mariage (1796-1799). Tandis que Joséphine s'attache à meubler sa maison dans la dernière élégance, le général, à son retour de la campagne d'Égypte, prépare le coup d'État du 18 brumaire (1799). C'est aussi l'histoire d'une maison disparue, qui connaît bien des déboires avant sa démolition en 1857, au moment du percement de la rue de Châteaudun. À travers cette histoire, ce sont les secrets de ces habitants, de tous ceux qui l'ont possédée ou fréquentée que l'exposition propose de découvrir ou d'imaginer. Le parcours, sur les trois niveaux de Malmaison, propose dans le vestibule autour de la maquette de la maison dans son îlot citadin, de découvrir la construction de l'hôtel au sein de ce nouveau quartier de la Chaussée d'Antin; sont aussi évoqués la vie et le cercle de celle qui l'occupa en premier, Julie Careau, et en fit un salon en vue avant que Joséphine, veuve Beauharnais, ne lui succède. Au premier étage, dans la salle où a été remontée la frise, témoignage d’un aspect du décor de la maison, sont présentés les meubles et objets d'art qui ont pu être identifiés comme provenant de l'hôtel. Ils illustrent cette période féconde de recherche de style qu'est le Directoire. Au second étage, la première salle du parcours évoque la société qui fréquenta cette maison, et le temps du coup d'état. La salle suivante s'attache à faire découvrir l'évolution de la mode décorative du Directoire qui annonce les commandes de Joséphine à Malmaison aux débuts du Consulat. Enfin la dernière séquence permet aux visiteurs de comprendre le destin de la maison après 1806, quand celle-ci devint la propriété pour un demi-siècle de la famille Lefebvre-Desnoëttes. Qui sait aujourd'hui, en circulant rue de Châteaudun, à la hauteur du 49-51, qu’il déambule à l’emplacement de l’hôtel de Napoléon et Joséphine ?

Modélisation et maquette font renaître cette demeure et permettent de la visualiser sous toutes ses faces. En provenance de collections publiques comme les Archives nationales, la BnF et le Musée Carnavalet ou de collections privées, de nombreux documents iconographiques voisinent avec les portraits et souvenirs de ses différents occupants. Les prêts consentis par le Mobilier national et d'importants musées comme Versailles et Fontainebleau réunissent exceptionnellement plusieurs meubles et objets d'art, pour certains inédits, qui donnent la mesure du luxe et de l'élégance dont Joséphine aimait s'entourer. A plus d'un titre, la rue de la Victoire préfigure le style Joséphine à Malmaison.

 


 

Contacts presse :

Réunion des musées nationaux – Grand Palais

Florence Le Moing : florence.lemoing@rmngp.fr - 01 40 13 47 62

Elodie Vincent : elodie.vincent@rmngp.fr - 01 40 13 47 61


 

Publication :

Catalogue de l’exposition : 22 x 28 cm, 128 pages, 140 illustrations, broché avec rabats

Editions de la Réunion des musées nationaux- Grand Palais, Paris 2013

25 €