Fauteuil, vers 1800

Fauteuil, vers 1800

Fauteuil, vers 1800

Malmaison à travers 28 oeuvres
Partager

Le fauteuil présente deux pieds antérieurs en gaine reposant sur le sol par deux pattes de lion. Les gaines s'achèvent par deux têtes de sphinges ailées, formant les supports d'accotoirs; ceux-ci, non garnis, se rattachent au dossier par une fleur de lotus. A l'arrière, pieds et montants arqués se rattachent au dossier en crosse. Le fauteuil appartient à un ensemble plus important livré vers 1800, sans doute par les frères Jacob, pour le salon de Malmaison, comprenant deux canapés, deux bergères, huit fauteuils et douze chaises, le tout recouvert de velours de soie bleue avec galons d'or. En 1810-1811, lorsque Joséphine chargea Berthault de modifier profondément la pièce, devenue désormais le salon doré, un nouveau mobilier blanc et or, dû à Jacob-Desmalter, fut installé; le premier ensemble partit alors pour Bois-Préau. Lorsque, après 1814, le second ensemble fut, sur ordre du prince Eugène, emporté à Munich, où il se trouve toujours (château de Nymphenburg, Wittelsbacher Ausgleichsfond), le premier reprit temporairement sa place à Malmaison, comme le montre une aquarelle de Loeillot peinte en 1826 (collections royales suédoises), jusqu'à la vente en 1829, où il fut acquis par le général Gourgaud qui le revendit dès 1835, sauf les chaises actuellement conservées dans une collection privée parisienne. En 1986, Malmaison put acheter en vente publique cinq des fauteuils (inv. MM 86.2.1 à 5); un sixième fut acquis en 1995 (inv. MM 95.6.1).

 

G.M.