Mécénat

 

Mécénat des entreprises et des particuliers

 

Devenez mécène du musée national de Malmaison et de Bois-Préau et soutenez ses projets de rénovation, de restauration ou d'acquisition d'oeuvres en bénéficiant de défiscalisation et de contreparties spécifiques (loi du 1er août 2003) :

Mécénat des entreprises : réduction d'impôt égale à 60% du montant du don (en numéraire, nature ou en compétence) dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaire, contreparties en communication et relations publiques à hauteur de 25% du don.

Mécénat des particuliers : réduction d'impôt de 66% du montant du don en numéraire ou en nature, dans la limite de 20% du revenu imposable.

Contact: Cécile Holstein - 01 41 29 05 68 - cecile.holstein@culture.gouv.fr


 

Les dernières opérations de mécénat

 

La restauration du lit de la chambre d'apparat de Joséphine

Le musée a lancé avec le soutien de la Fondation du Patrimoine une souscription nationale destinée à la restauration du lit de l'Impératrice.
Afin de célébrer l'année du bicentenaire de la disparition de Joséphine en 2014, des travaux de restauration vont être engagés par le musée pour redonner tout son lustre à l'un des bijoux des collections de Malmaison: le lit de bois doré de Jacob-Desmalter (1812).

Restauration d'une robe de cour ayant appartenu à l'impératrice Joséphine

La restauration d'un habit de Joséphine constitué d'une robe et d'un manteau de cour d'une rare somptuosité vient d'être réalisée grâce au soutien de la maison Piaget.Le musée de Malmaison a acquis cet ensemble provenant des collections du Prince Napoléon en 1979. Cet habit en reps de soir ivoire, brodé de fils et de paillettes d'or, d'argent et de cristal, à décor de rameaux fleuris et de fleurs de lotus a probablement demandé à l'atelier qui a réalisé ces broderies pour l'Impératrice des centaines d'heures de travail. Exposés de manière permanente jusque dans les années 90, la robe et le manteau avaient besoin d'être restaurés afin de retrouver tout leur éclat. Cet ensemble a été exposé au musée du Luxembourg à Paris au printemps 2014 dans le cadre de l'exposition Joséphine. 

Rénovation du jardin de roses anciennes

Á l'occasion du bicentenaire de la disparition de Joséphine, le musée national du château de Malmaison a souhaité redonner forme à la collection de roses que possédait l'Impératrice. Présentes dans ses jardins, ses salons où sur ses toilettes, les roses faisaient partie de son quotidien. Au delà de la coquetterie, c'est avec une démarche systématique que Joséphine développe sa collection de roses. Elle engage des botanistes, leur fait parcourir le monde à la recherche de variétés de roses, engage l'aquarelliste Redouté pour recenser les espèces de son jardin.

Après deux ans de travaux, qui ont été rendus possible grâce au mécénat de la Maison Piaget, le jardin de roses anciennes de l’Impératrice retrouve la splendeur qui a contribué au charme de Malmaison. Mécène engagé, l'horloger et joaillier Piaget contribue ainsi à redonner vie à un des plus beaux témoignages d'amour pour les roses. Cette rénovation permet de présenter les variétés collectionnées par l'Impératrice au sein d'un espace végétalisé tout au long de l'année. 750 rosiers du Premier et du Second Empire peuvent y être admirés. Ce projet a reçu le soutien de la Société Française des Roses et de particuliers qui ont participé à travers leurs dons à l’achat de rosiers. Il a été mis en place avec la collaboration du CFPPA de Saint-Germain-en-Laye (chantier-école).