Toutes les actualités

Un fauteuil du salon de musique à l'époque de Napoléon III : petite histoire autour d’une acquisition

Histoire des acquisitions à Malmaison

Un fauteuil du salon de musique à l'époque de Napoléon III : petite histoire autour d’une acquisition

Un fauteuil du salon de musique à l'époque de Napoléon III : petite histoire autour d’une acquisition

En février dernier, passait en vente à l’Hôtel Drouot un fauteuil portant une marque d’inventaire de Malmaison sous le Second Empire.

 

Réapparaissait pour la première fois sur le marché de l’art un des fauteuils commandés en 1866 par Napoléon III pour remeubler le château de Malmaison dont il avait fait l’acquisition en 1861. Faire revivre le château de sa grand-mère, tout en mettant l’accent sur sa filiation avec Napoléon 1er était le double objectif de l’Empereur. Malmaison devait être prêt pour accueillir l’exposition rétrospective de 1867 consacrée à Joséphine et Napoléon. Il allait devenir de ce fait le premier musée français consacré à l’Empire.

Repéré et préempté par la conservation du musée national de Malmaison, ce fauteuil vient d’être restauré par une équipe d’ébénistes-restaurateurs. Vernis et dorure ont été délicatement retouchés.

Si le revers du siège porte la marque d’inventaire du château de Malmaison à son entrée en 1866, il porte également une étiquette datée du 26 octobre 1904 avec l’indication d’un fournisseur, Ely Labastire et l’indication d’une cliente, Mme Zédé à Kerhuon. Ce seul indice permet de suivre le parcours de ce fauteuil, après sa remise à l’administration des domaines en 1874 et sa sortie des collections nationales. Il ornait le manoir de Cosquer, à Le Relecq-Kerhuon dans le Finistère, propriété des descendants du Vice-amiral Emile Hippolyte Zédé (1827-1900), Préfet maritime à Cherbourg puis à Brest. Ce dernier était le fils du fondateur du musée Dauphin, futur musée national de la marine.

 

Isabelle Tamisier-Vétois, conservatrice

***

 

Nouvelle acquisition

Atelier du Garde-meuble impérial, Steiner et Devineau (sculpteurs)

Fauteuil du salon de musique à l’époque de Napoléon III - 1866

Hêtre plaqué d’acajou, noyer, bois doré, drap, passementerie

M.M.2019.10.1

 

En 1861, dès le rachat par Napoléon III du château de Malmaison, il tient particulièrement à cœur à l’Empereur de remeubler le château de sa grand-mère, tout en mettant l’accent sur sa filiation avec Napoléon 1er. Le tout devait être prêt pour l’exposition rétrospective de 1867, consacrée à Joséphine et Napoléon et l’ouverture de ce premier musée français consacré au 1er Empire. Pour cela, Napoléon III met alors à disposition dans les pièces des meubles provenant de ses propres collections familiales, auxquels s’ajoutent d’autres issus des réserves du Garde-meuble impérial. Afin de compléter ces aménagements et remplacer les meubles disparus au cours de l’histoire, une politique de commandes est menée et notamment pour remeubler le salon de musique. L’Empereur possède pour ce faire une aquarelle d’Auguste Garnerey (1785-1824) qui va servir de modèle aux menuisiers et sculpteurs, pour confectionner un ensemble constitué de quatre canapés et de quatre fauteuils, à l’image de ceux qu’avaient connus Joséphine et Bonaparte. Ce fauteuil récemment acquis est le seul connu de cet ensemble qui arriva à Malmaison le 31 décembre 1866. Il complète de façon inédite l’histoire des collections du musée, voulu par l’Empereur Napoléon III.

 

Il est intéressant de noter les nombreuses différences entre les modèles originaux, revenus à Malmaison depuis et cette copie du Second Empire, qui s’expliquent par la petitesse de ces éléments représentés dans l’aquarelle de Garnerey, qui ont conduit à une mauvaise interprétation du décor.

 

Isabelle Tamisier-Vétois, conservatrice en chef chargée des arts décoratifs

 

Histoire d'une acquisition par Isabelle Tamisier-Vétois, conservateur en chef, château de Malmaison.

 

 


Jeu des 8 différences

 

A l’occasion de la restauration du fauteuil du Salon de musique, saurez-vous trouver les 8 différences entre les modèles originaux et la copie du Second Empire.

 

      

 

Solutions

 

1. Les pieds antérieurs sont différents

2. Le fauteuil Napoléon III est plus large et plus haut

3. L’acajou du fauteuil est plus sombre

4. Les proportions et la forme des volutes du dossier sont différentes

5. Les figures féminines sont différentes. La forme et les dimensions de la console sur laquelle repose la figure féminine ailée est différente. La gaine à figure féminine ailée est soit toute dorée soit acajou et doré

6. La forme du dossier est différente, concave ou non, rectangulaire ou trapézoïdale

7. La garniture textile est différente

8. La figure féminine ailée porte ou ne porte pas de collier. La forme et la sculpture des accoudoirs est différente.