web
Voir toutes les actualités

Nuit des musées 2020

A l'occasion de la nuit européenne des musées 2020, le château de Malmaison vous propose de (re)découvrir l'ouvrage de Christophe Pincemaille, attaché de conservation au château de Malmaison, Napoléon et la nuit, publié en 2019 aux éditions des Falaises.

 

 

 

Napoleon et la nuit

Napoléon et la nuit de Christophe Pincemaille aux éditions des Falaises

Et si la nuit nous racontait autre chose sur Napoléon. Parce que l’empereur dort fort peu et qu’il a fait de son cabinet de travail l’annexe naturelle de sa chambre, il est possible de le surprendre à la lumière des bougies en train de s’occuper de la bonne marche de l’empire. Sous le voile de la nuit se révèle l’image complexe de l’homme et du soldat qui veille sans relâche au salut de son armée et de ses peuples. On le suivra dans le silence studieux de son bureau, au bivouac, au milieu de ses soldats, à Sainte-Hélène, enfin, dans ses ultimes nuits qui préfigurent sa mort.

Extraits : 

« Si Napoléon avait été un gros dormeur, l’empereur n’aurait sans doute jamais existé. En effet, l’étincelle de son ambition a jailli d’un cerveau en perpétuelle ébullition, qui ne connaît pas de repos.» (p.13)

Napoleon et la nuit

Napoléon et le Roi de Rome, Baron Charles de Steuben, 1841, collections Malmaison - ©RMN-GP

*****     *****

« Il accorde assez peu de place au sommeil qu’à ses repas, qu’il expédie en quelques minutes. Se nourrir et se reposer, en ces deux actes élémentaires de la vie, lui paraissent une perte de temps d’autant plus grande que son organisme jouit d’une solide capacité de récupération. Infatigable, en éveil permanent, il se consacre exclusivement à son métier de chef de l’Etat. A l’un de ses médecins qui lui conseille de prendre un peu de repos et de faire un peu plus d’exercice, il déclare être né pour le travail et non pour manier la pioche ». (p.13)

Napoleon et la nuit

L’Empereur dans son cabinet de travail aux Tuileries, Jacques-Louis David, 1812 ©RMN-GP

*****     *****

« Je ne connais pas chez moi la limite du travail, lui rétorque-t-il, la présence d’esprit après minuit est telle chez moi que, par des circonstances instantanées, je suis réveillé, je me lève sans qu’on puisse deviner à l’état de mes yeux si je viens de dormir et mes dictées ont autant de fraîcheur d’esprit que dans un moment donné de la journée.  Il a organisé sa tête comme un semainier ; il lui suffit de fermer tous les tiroirs pour s’endormir. Il commande au sommeil, comme il ordonne à ses ministres, à ses officiers d’ordonnance ou à ses secrétaires. » (p.14)

Napoleon et la nuit

Le bureau de l’Empereur, conservé au château de Malmaison ©RMN-GP

*****     *****

« La chambre conjugale au château de Malmaison, occupe le 1er étage du pavillon nord, tandis que la bibliothèque, qui sert de bureau à Bonaparte, s’étend à l’autre extrémité du bâtiment, sur tout le rez-de-chaussée de l’aile sud. Très vite, Napoléon s’agace de devoir traverser de nuit une maison glaciale, sans compter qu’il dérange Joséphine à chaque fois qu’il se lève. Il prend finalement le parti d’aller dormir au-dessus de son cabinet de travail, où il peut descendre à tout heure par un petit escalier intérieur qui communique directement avec lui.» (p27)

 

Napoleon et la nuit     Napoleon et la nuit

La chambre de l’Empereur au château de Malmaison ©RMN-GP

*****     *****

« Chez cet homme exigeant, de surcroît attaché à ses habitudes, le coucher prend des allures de rituel. Napoléon se met au lit généralement entre dix et onze heures du soir, quand il ne lui arrive pas de veiller jusqu’à deux, trois ou quatre heures du matin. Ecrasé de fatigue il retrouve souvent son lit avec délice. » (p. 30)

Napoleon et la nuit

Lit de camp – Mobilier Sainte-Hélène – Château de Malmaison ©RMN-GP

*****     *****

« Napoléon dort peu, c’est un fait certain, moins de six heures par jour, mais c’est suffisant pour lui permettre de reconstituer ses forces. Et encore, fractionne-t-il ces six heures en tranches de deux ou heures pour entrecouper son sommeil de longues stations éveillées où son esprit, aussitôt en mouvement, reprend le cours de ses réflexions ou l’examen des dossiers. Cette singularité a contribué à forger pour une part l’image du héros pressé, sollicité par la gloire, avide de servir sa patrie, dévoré d’ambition et obsédé par l’empreinte qu’il laissera dans la mémoire des hommes. » (p.31)

Napoleon et la nuit

Napoléon Ier visitant l'escalier du Louvre sous la conduite des architectes Percier et Fontaine, Louis Charles Auguste Couder, 1833 - ©RMN-GP

*****     *****

« L’isolement de l’Empereur l’incite à se réfugier dans un sommeil d’oubli alourdi par les souvenirs et les regrets. Ses nuits et parfois ses jours quand il somnole, se peuplent de songes. Dans la nuit du 26 avril 1817, le fantôme de Joséphine - l'impératrice est morte à Malmaison le 29 mai 1814 -  surgit au milieu de ce cortège d'ombres qui le hantent. Je viens de voir ma bonne Joséphine, rapporte-t-il avec émotion à Montholon, mais elle n’a point voulu m’embrasser ; elle s’est envolée au moment où  j’ai voulu la prendre dans mes bras. Elle était assise là ; il me semblait que je l’avais vue la veille ; elle n’est pas changée, toujours la même, toujours tout dévouement pour moi ; elle m’a dit que nous allions nous revoir pour ne plus nous quitter.» (p.92)

Napoleon et la nuit

La mort de Napoléon Ier (Napoleons Tod.), Michael Brandmüller (1793-1852), 1821, château de Malmaison - ©RMN-GP

 

*****     *****

« A quatre heures du matin, le calme succède à l’agitation de la nuit : Marchand y voit « le calme du courage et de la résignation ». Son œil est fixe, sa bouche tendue, quelques râles s’échappent de sa poitrine. A 5h49 de l’après-midi, le docteur Arnott, le praticien anglais qui a été appelé en renfort auprès d’Antommarchi, le médecin attitré de l’empereur, compte les intervalles d’un soupir à l’autre, les yeux fixés sur sa montre…quinze secondes…trente secondes…une minute… Nous attendons, mais en vain, relate Marchand. L’Empereur n’est plus ! »

Le sommeil sans rêve vient d’emporter son âme vers ce grand continent inconnu, quelque part entre « l’éternité, l’Océan et la nuit. » » (p.95)

Napoleon et la nuit

Napoléon sur son lit de mort – Jean-Baptiste Mauzaisse 1842, Château de Malmaison ©RMN-GP

Le destin extraordinaire du général Bonaparte
Le dimanche
web
Les podcasts de Malmaison

Ecoutez ou téléchargez les podcasts de Malmaison et plongez dans l'histoire du château et du couple impérial.