Malmaison - Château - (c) Sophie Chirico

Bibliographie et liens

Informations supplémentaires sur le Château de Malmaison

Bibliographie

  • Gérard Hubert et Réunion des musées nationaux, Musée national des châteaux de Malmaison et de Bois Préau : guide, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, .

  • Jean-Claude Fauveau, Joséphine l’impératrice créole : l’esclavage aux Antilles et la traite pendant la Révolution française, Paris, L'Harmattan,

  • Amaury Lefébure et Bernard Chevallier, Musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau, Paris, Artly,

  • Renée Roudil, La Malmaison, éditions Atlas, Les Passeports de l’art, 1984.

  • Bernard Chevallier, L'ABCdaire des châteaux de la Malmaison et de Bois-Préau, 1987.


Sélection de livres

  • Eugène de Beauharnais - Guerre, art et politique dans l’Europe napoléonienne, édition L'Harmattan, 2023.
Eugène de Beauharnais - Guerre, art et politique dans l'Europe napoléonienne

Auteurs : Florence de Baudus, Christophe Beyeler, Jacques-Olivier Boudon, Romain Buclon, Stéphane Calvet, Rémi Cariel, Elisabeth Caude, Bernard Chevallier, Giovanna D’Amia, Nicolas Dujin, Giorgio Gremese, Vincent Hadot, Vincent Haegele, Michel Kerautret, Ulrich Leben, Marco Emanuele Omes, Hans Ottomeyer, Marina Rosa, Isabelle Tamisier-Vétois, Charles-Éloi Vial et Laetitia de Witt. Sous la direction de Jacques-Olivier Boudon et Elisabeth Caude.

Editions L'Harmattan, 2023, 35 €.

Fils du général de Beauharnais guillotiné en juillet 1794 et de Rose Tascher de La Pagerie, Eugène commence une carrière militaire dans l’ombre de Napoléon Bonaparte, devenu son beau-père, en Italie d’abord, puis en Égypte. Devenu empereur, Napoléon en fait une des pièces maîtresses du système qu’il met en place, en le nommant vice-roi d’Italie, en l’adoptant et en le mariant avec Auguste-Amélie de Bavière.
Mais cette position stratégique ne l’empêche pas de poursuivre sa carrière de chef de guerre, en Italie, en Autriche comme en Russie, puis en Allemagne lorsqu’il prend le commandement des débris de la Grande Armée, en Lombardie enfin en 1814 dans un contexte de fin de règne.
C’est aussi un souverain qui contribue à la transformation de son royaume et qui s’affirme être un véritable amateur d’art à Paris, à Milan comme en Bavière après la chute de l’Empire. Car les dix années d’exil ne sont pas les moins importantes dans son existence.
Ce sont ces diverses facettes du personnage qu’étudie cet ouvrage auquel ont contribué les meilleurs spécialistes de la question, tant historiens qu’historiens d’art.

Cliquez ici pour en savoir plus.


Le réseau napoléonien

Pour tous les autres sites napoléoniens, les adresses sont consultables sur www.napoleon.org où l’on trouve la liste complète des sites et des musées du réseau napoléonien.


Photographies

Pour trouver les références des photographies des œuvres du musée : www.photo.rmn.fr, base de l’Agence photographique de la Réunion des Musées Nationaux.

 

Papier peint panoramique - Français en italie
Expositions en cours
Derniers jours !
Un panoramique napoléonien
Du 22 novembre 2023 au 26 février 2024
Réalier-Dumas
Nouvelles acquisitions

Décembre 2023