Oscar Rex - C'est fini
Conférence

Histoire des domaines français à Sainte-Hélène

Ile du Souvenir de Napoléon
Le Vendredi 9 juin 2023 à 18h
Château de Bois-Préau

Les domaines français à Sainte-Hélène sont constitués de trois propriétés distinctes de l’état français (Briars - Longwood house - La tombe) administrées par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères. Si l’importance historique de ces trois sites est variable, ils sont tous considérés comme un indissociable « lieu de mémoire » de napoléon à Sainte-Hélène.

L’histoire des domaines nationaux français de Sainte-Hélène, dernières et dérisoires conquêtes de l’empire, enclaves dans un territoire britannique, reflète, depuis près de deux siècles, les relations franco-britanniques. Il nous suffirait presque de lire les pages relatant l’exil de napoléon, le retour des cendres, l’achat des domaines et les rapports des conservateurs depuis cent cinquante ans pour avoir une vue assez détaillée des liens et désaccords qui préludèrent à ce qui est devenu l’entente cordiale. l’histoire des domaines s’inscrit entre ce que napoléon écrit dans son testament : « je meurs prématurément, assassine par l'oligarchie anglaise et son sicaire ; le peuple anglais ne tardera pas à me venger  ... » et les paroles du prince de galles déclarant, a l’occasion d’une visite en 1925, que c’est à Sainte-Hélène « […] qu’ont été écrites les dernières pages d’une vie magnifique et romantique – l’histoire de l’empereur dont les restes mortels reposent maintenant sur les rives de la seine ».

Conférence par Michel Dancoisne-Martineau :
Depuis 1987, Michel Dancoisne-Martineau est directeur des domaines nationaux français à Sainte-Hélène où il mène un combat permanent pour la préservation des lieux napoléoniens.
Depuis trente-six ans, en collaboration avec les équipes successives de la conservation de Malmaison, il gère les objets mis en dépôt par les Musées nationaux et  d’autres institutions publiques et privées afin d’apporter une dimension culturelle à ces lieux aussi mythiques qu’inaccessibles.
Ainsi, il a restitué dans leurs états de 1821 la Maison et les jardins de Longwood et des Briars et repensé la présentation de la tombe de Napoléon en façonnant l’ensemble du paysage environnant afin de lui rendre la dignité souhaitée et restitué les bâtiments.
Parallèlement à ces travaux sur les lieux de l’exil, il a poursuivi d’importants travaux de recherches et études à partir des archives héléniennes et anglaises.  

 

Gratuit

Tout public
La Flamme Olympique à Malmaison
24 juillet 2024 - 1h
Retour d'un tableau important
Retour d'un important tableau à Malmaison

Février 2024