Image collection header

Dernières acquisitions

.
Deux assiettes du service à dessert de l’impératrice Joséphine et du prince Eugène RMN-GP
Deux assiettes du service à dessert de l’impératrice Joséphine et du prince Eugène
Deux assiettes du service à dessert de l’impératrice Joséphine et du prince Eugène RMN-GP
Deux assiettes du service à dessert de l’impératrice Joséphine et du prince Eugène
Deux assiettes du service à dessert de l’impératrice Joséphine et du prince Eugène
Deux assiettes du service à dessert de l’impératrice Joséphine et du prince Eugène
Vaisselle

Deux assiettes du service à dessert de l’impératrice Joséphine et du prince Eugène

Après son divorce en 1809, l’impératrice Joséphine commanda un important service de 213 pièces, à la manufacture parisienne de Dihl et Guérhard. Son fils Eugène en commanda un également, mais de seulement 94 pièces. Ces services, très richement décorés, se composent d’assiettes à tableaux et d’assiettes dorées en plein. Après la mort de l’Impératrice, les deux services sont réunis par son fils, dans son palais à Munich. Depuis 1983, le musée de Malmaison s’attache à réunir les pièces de ces deux services, envoyées en Russie en 1839, pour le mariage du fils d’Eugène de Beauharnais, Maximilien de Leuchtenberg avec la grande duchesse Maria Nicolaïevna, fille du tsar Nicolas 1er. Si plusieurs éléments sont toujours conservés au musée de L’Ermitage de Saint-Petersbourg, une partie s’est retrouvée sur le marché de l’art, en raison des ventes organisées entre les deux guerres par Staline. Tel est le cas pour ces deux assiettes dorées en plein, ornées pour l’une des armes de l’Impératrice et pour l’autre du chiffre d’Eugène. Aujourd’hui, grâce à l’acquisition de ces deux pièces, le musée possède quatre assiettes au chiffre d’Eugène et six aux armes de l’impératrice  Joséphine.

Autres collections

Tapisserie Joséphine, portrait en pied dans la toilette d'intérieur

Des étrennes à Malmaison

Media Name: fauteuil_vers_1800.jpg

Malmaison à travers 30 oeuvres